Eco/MediaLes InfosRADIO

ALG : Manipulation ou amateurisme à la Chaine 1

YANIS B

La manipulation gratuite ! La FAF aurait dû introduire une lettre dedénonciation auprès du directeur de la Radio nationale suite à l’erreur professionnelle commise par la Radio Chaîne 1 lors du passage vendredi du président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar. En effet, comment expliquer qu’une semaine auparavant l’animateur de l’émission Studio El Korra invite exceptionnellement le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, pour expliquer tout le processus de la consultation écrite proposée par le Bureau Fédéral, validée au passage par le ministère de la Jeunesse et des Sports et par la FIFA, avant de convier Medouar pour torpiller cette démarche démocratique et transparente et chahuter les résultats du suffrage.

De plus, si l’animateur voulait vraiment un débat constructif, il aurait dû le faire avant, mais pas après que la décision a été prise et que les pouvoirs publics ont appelé à l’apaisement. Cette pratique n’est pas compatible avec un média public, censé s’inscrire dans la démarche des institutions de l’État et ne pas favoriser, comme le font certaines chaînes de TV privées, toutes les dérives. Ces dernières ne sont plus tolérées, comme le l’ordre émis par l’ARAV (Autorité de Régulation de l’Audio-Visuelle), dont le dernier concerne les chaînes Echourouk TV et Ennahar TV pour des programmes liés à la COVID-19 et à des considérations religieuses respectivement.

Mais pour revenir à la sortie médiatique de Medouar, ce dernier a réussi à faire le buzz sur le dos d’une Radio nationale publique qui n’a pas mesuré la portée de ce genre d’attitudes, alors que le bon sens et le professionnalisme auraient pu inspirer le journaliste sur d’autres thématiques plus cruciales qu’un vote déjà engagé. Comme on dit : quand l’eau est disponible, il n’y a plus de Tayammum (ablutions sèches) pour faire la prière. C’est-à-dire qu’après le président de la FAF, cela ne sert à rien de faire passer le président d’une LFP en faillite pour faire sa … campagne électorale, ternir l’image du football et afficher ses positions comme une girouette. Car il ne sait faire que ça durant toute sa carrière de dirigeant.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité