Eco/MediaLes InfosMEDIAS

ALG : Madame Soleil et son mentor en mode hypocrisie (Lafordasse)

LAFORDASSE

Depuis l’annonce de Charaf-Eddine Amara de se porter candidat à la présidence de la fédération algérienne de football, et le dépôt de son dossier de manière officielle, Madame Soleil, en braconnière du droit, et d’habitude prompte à dénoncer les transgressions quelles que soient leurs natures, s’est curieusement muée dans un silence qui en dit long sur ses accointances avec le candidat unique du ‘’pouvoir’’. Plus d’envolées où la réglementation est exhibée à tout bout de champs, plus de
plaidoiries à la manière de Maître Vergès, ni de papiers truffés d’articles de loi et de décrets exécutifs, Madame soleil parle de tout sauf de l’essentiel. A titre d’exemple: les déclarations d’Abdelmadjid Yahi, président de la Commission des candidatures de la FAF, n’ont pas trouvé échos chez elle, surtout lorsqu’il évoque l’inéligibilité du candidat du ‘’pouvoir’’. Alors là, pas un mot. Comme si Yahi n’a rien dit. Il plagie les lanceurs d’alertes à la petite semaine qui n’ont interpellé ni l’opinion sportive ni les faiseurs de rois.

Madame Soleil a soudainement perdu sa voix, après avoir déclaré sa flamme à son mentor, l’ex-gestionnaire de la FAF, Mohamed Raouraoua, lors d’une soirée au cours de laquelle tous les masques de la Issaba déstabilisatrice sont tombés. Les profanes ne le savent peut-être pas, mais Madame Soleil aura du mal à s’exprimer à l’avenir et encore moins mordre la main de son mentor ! Adieu, veau, vache… Adieu les grands principes et les attitudes de donneurs de leçons de celle qui, durant pratiquement tout le mandat de Zetchi, a tenté de tromper l’opinion en distillant mensonges et contre-vérités. C’est aujourd’hui, un nouveau slogan : Place à l’hypocrisie et à l’opportunisme qui vont éclairer
sa boule puante. Car pour faire diversion, elle s’est déjà détournée des « transgressions » pour se focaliser sur la « démocratie » d’une élection qui ne l’a jamais été et qui ne le sera pas, tant que les mêmes apôtres défendront la Issaba et ses pratiques. Ils ne se fixeront aucune limite jusqu’à reprendre à leur compte, à l’image de Madame Soleil, des mensonges grossiers sur la FAF et la SAFA (Sud-Afrique) du président de la Fédération Royale Marocaine, Faouzi Lekjaa, devant son parlement. A moins que …
– LA FORDASSE

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité