Eco/MediaLes InfosMEDIAS

ALG : L’erreur monumentale de la boule de Madame Soleil

AB. LAHOUARI

Quand on ne va pas à la source, on ne peut hélas s’abreuver. C’est une des leçons que l’on peut retenir lorsque l’on pratique le métier d’informer le strict respect des lecteurs et de la crédibilité d’un journal. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour certaines rédactions sportives transformées en no man’s land et qui font de la désinformation leur fonds de commerce. Ainsi, une nouvelle fois, Madame Soleil a perdu la boule et s’est fait un scénario-navet qui, semble-t-il, a fait gausser le Bureau fédéral de la FAF réuni en visioconférence.

Dans l’affaire Mohamed Merouani, ce joueur du MC Alger, Madame Soleil en appelle à une enquête par des personnes indépendantes dans le but de déconsidérer (comme toujours) la FAF. Elle a argué que l’intermédiaire, Saâdaoui Nassim ( qui rappelons-le a été invité comme témoin pour donner sa version dans l’affaire de l’enregistrement audio), n’était pas inscrit dans la liste officielle des intermédiaires lors de la signature du contrat de Merouani en janvier 2019 sous prétexte qu’il l’a été en décembre 2019 seulement.

Erreur monumentale et faute lourde. Si Madame Soleil avait pris soin de prendre attache avec le responsable de la Communication de la FAF, seule voix officielle de l’instance, elle aurait appris que la liste officielle de janvier et de décembre est la même. Car, celle de décembre n’est qu’un simple rappel de la Commission du statut du joueur aux intermédiaires pour leur annoncer le processus de mandatement pour l’année 2020. Et pour cause, le mandat n’est valable que pour une année renouvelable et donc, il est nécessaire de fournir un dossier indiquant, entre autres, pour une meilleure
identification, et les joueurs dont ils ont la charge.

Il est utile de rappeler que la FIFA a libéré la fonction d’intermédiaire le 1 er avril 2016, en autorisant les membres de la famille du joueur à l’encadrer. Plus encore, l’ancienne direction de la FAF n’avait pas utile d’organiser le métier d’intermédiaire. Il a fallu attendre l’arrivée à la présidence de Zetchi Kheïreddine et de son Bureau fédéral pour valoriser cette fonction à partir de 2018 en mettant en place les procédures adéquates pour intégrer ce corps. Mais chutt !!! Il ne faut pas le dire à Madame Soleil. Sa boule est irrécupérable.

 

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité