Les InfosMEDIAS

ALG : Le protocole est-il réalisable ?

MM (IN BOTOLA)

Le Centre national de médecine sportive (CNMS) aurait fait valider
un protocole sanitaire par la cellule de suivi de la COVID-19 du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière (MSPRH) et compte le transmettre à la FAF, en prévision de la reprise du football professionnel. Sauf que dans ce document, les médecins du CNMS ont opté pour protocole calqué sur ce qui se fait dans des pays, dont les clubs sont de vraies institutions professionnelles et surtout les grands moyens de leur politique, notamment par rapport à l’exigence du test PCR.

Tout le monde sait aujourd’hui que ce test est déjà problématique pour le commun des citoyens et que les résultats mettent des jours et des jours pour être connus, alors comment peut-on exiger aux clubs d’adopter un tel protocole et faire des tests tous les quatre jours ? A raison de 11 000 à 12 000 DA le test, un club composé de 50 joueurs (entre seniors et équipe réserve) et une cinquantaine d’autres personnes entre membres des différents staffs et personnels, devra débourser 1 650 000 DA tous les quatre jours.

Rien que durant la période de préparation, sur une durée de deux mois, il faudra envisager une quinzaine de tests, soit un budget de 24,7 MDA ! Un protocole irréalisable, non seulement par rapport à son coût, mais surtout par rapport à la disponibilité des laboratoires qui devront prendre en charge une population d’au moins 1 000 joueurs de la Ligue 1 pour un coût total incluant les staffs et personnels qui avoisinerait les 495 MDA !!

La seule lecture qu’on peut faire de cette histoire, c’est que le CNMS a dégagé la balle et l’a mise chez les clubs qui devront se débrouiller. Des clubs comme le RC Relizane ou le NC Magra, on se demande comment vont-ils faire pour respecter un protocole venu d’une autre planète ? C’est ce qu’on appelle du n’importe quoi en définitive.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité