AlgerieLes Infos

ALG : Le Paradou a évité la honte au foot algérien (ABL)

ABL

Un fait inédit va certainement donné de la réflexion à l’International Board à la suite des incidents qui ont t entaché le derby algérois : NAHD-PAC ? Il a fait les choux gras de quelques journalistes malveillants, partisans et sans scrupules. Ils sont connus pour leur hostilité envers le Paradou qui est devenu un exemple du football algérien mais dont apparemment certains clubs professionnels «budgetivores » et la Issaba n’en veulent pas. Dans cette histoire, on confond volontairement ou pas, le fair-play et l’Ethique sportive même si la marge est quelque peu réduite.

Un des doyens de la presse sportive a rappelé dans le quotidien d‘Oran que « Si les gars du Nasria estiment être victimes du manque de fair-play de la part de leurs adversaires du jour, ils ont totalement raison, puisque, comme se fait partout dans le monde, on rend le ballon à l’adversaire qui a mis le cuir en touche. Mais là où on frise le ridicule, c’est « l’accord » conclu entre les joueurs pour permettre au NAHD d’égaliser, espérant que le gardien du Paradou laisserait passer le ballon ! Ce qui n’a pas été le cas puisque sur la relance, les Pacistes sont allés inscrire le second but ! Le directeur sportif du Paradou, pour rendre caduque l’accusation des Nahdistes, a signalé que son équipe a été victime d’un même manque de fair-play en première période dans les mêmes conditions, sans que ce fait, ne provoque le moindre incident.»

Si l’on partage la réflexion de notre confrère, elle ne l’est qu’à moitié car il n’y a aucun article du règlement qui démontre que l’éthique sportive a été bafouée. Le club de Hydra a gagné normalement et l’arbitre a été vigilant en accordant le but. Et les propos de l’entraîneur Chérif El-Ouazzani sont significatifs. Il a précisé qu’il ne pouvait en aucun cas s’associer à une telle décision de ses joueurs, compte tenu du fait que cela aurait été considérée comme une authentique agression envers l’éthique. En d’autres termes cela s’appelle : une tricherie. Et dans ce cas, la FIFA et la FAF seraient intervenues d’autant que les joueurs du Nasria étaient bien en place et n’ont pas pu empêcher le but. Le pire aurait été qu’une vidéo fasse le tour du monde sur la scène de l’incident pour discréditer notre football à la veille du coup d’envoi de la CAN.

Voilà pourquoi en somme, on ne peut que féliciter la vigilance du Paradou qui au lieu de passer son temps à quémander des subventions puisse sa force dans le travail pour le développement du football national.

FOOTAFRIQUE.COM

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité