AlgerieLes Infos

ALG : Le MJS et le professionnalisme

NAZIM BESSOL

Dix ans après son lancement à la hâte, sans consultations et sans débat, le professionnalisme à la sauce Raouraoua est à genou et avec lui les finances de l’État. Les 32 sociétés sportives sont quasiment toutes à quelques rares exception en faillite, et si la loi dans sa rigueur avait été appliquée, elles ne seraient jamais allées au-delà de trois exercices fiscaux. Aujourd’hui la question de leur dissolution est plus que nécessaire, car même les reprises par des entités publiques à l’image de l’USM Alger rachetée par Serport n’est pas une solution viable. Le Club de Soustara cumule en effet, selon plusieurs sources, un déficit de 20M€ ! Une ardoise que Serport devra supporter et tôt ou tard régler, en plus des investissements onéreux qu’il compte faire. Mais pour y voir plus clair dans cette jungle financière qu’est devenu le football depuis deux décennies et qui s’est aggravée depuis le lancement du professionnalisme, le Ministère de la Jeunesse et des Sports a commandé un rapport sur la question. Les chiffres qu’il contient sont simplement effrayants et quantifient la dilapidation systématique des denrées publiques opérées depuis 2010. Reste à savoir à quoi servira cet énième rapport sur le professionnalisme ?

 

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité