AlgerieLes Infos

ALG : Le discours des irresponsables

LAFORDASSE

La polémique née du processus de réforme des statuts de la Fédération Algérienne de Football (FAF), une démarche entamée avec l’accompagnement de la FIFA, a débordé et largement dépassé cette question. Ainsi, pour les fervents adeptes du statu quo et de l’immobilisme dogmatique, rien absolument rien ne doit changer ni bouger avant mars 2021, si ce n’est de tout mettre en oeuvre pour que l’actuel Bureau Fédéral, las des attaques gratuites et souvent mensongères, abdique et jette l’éponge. Tous les arguments et tous les moyens sont bons pour arriver à cet objectif. Pour justifier le statu quo, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur la pertinence et la volonté de la Fédération à mettre en application le nouveau système de compétition, « à quoi bon vouloir appliquer le système pyramidale dès cette année », s’interroge en outre, l’ex-président de la LFP Mahfoud Kerbadj qui a conduit le football professionnel au désastre, « nous pouvons continuer avec le même système » dit-il. Des déclarations complètement irresponsables, lorsqu’on regarde de près les finances des 32 clubs professionnels qu’il veut reconduire pour une nouvelle saison de déficit et de dilapidation de l’argent du trésor. Directeur d’une entité économique publique, on se demande si Mahfoud Kerbadj gère de la même manière les imprimeries officielles ? Tiendrait-il le même discours s’il mettait la main à la poche pour faire vivre un club ? A l’évidence non. Donc oui il y a urgence à réduire le nombre de clubs professionnels budgétivores.
– LAFORDASSE

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité