AfriqueLes Infos

ALG : L’AJSA en appelle à la CAF

BO

Dans un communiqué l’Association des journalistes Sportifs Algériens (AJSA) – membre de l’AIPS –Afroque et Monde- dénonce avec une extrême vigueur, le rôle indécent en anti professionnel d’un officier media de la CAF, Aliou Cogloko qui a une fâcheuse tendance à jouer à « Zorro » avec la corporation de la presse nationale et internationale. Il est temps d’y mettre fin. Voici le communiqué intégral adressé à la CAF. ( Notre photo – deux membres de l’AJSA, Omar Kharoum (Président) et Nazim bessol (membre du CE de l’AIPS Afrique) en compagnie du ministre de la Communication, Amar Belhimer, au Centre)

« L’opinion publique nationale a été offusquée par le traitement sans ménagement et très autoritaire dont a été victime le journaliste algérien, Rachid Hamoutene, lors de la conférence de presse à la fin du match de la finale de Coupe de la CAF JS Kabylie – Raja de Casablanca. Voulant poser une question aux entraîneurs des deux équipes, Rachid Hamoutene a été totalement ignoré à plusieurs reprises par l’officier média de la CAF, le Sénégalais Aliou Cogloko, malgré son insistance. Ce dernier (un protégé, dit-on, de l’ancien président de la CAF déchu) a déjà eu maille à partir avec un journaliste algérien, il y a deux ans, lors d’un match de Coupe d’Afrique à Sétif. C’est, donc, un récidiviste à l’égard des représentants de la presse sportive algérienne.”

L’AJSA souligne également que « L’entraîneur tunisien de l’équipe du Raja, constatant la dérive de l’officier média de la CAF, a pris fait et cause pour le journaliste algérien et a quitté la conférence de presse non sans avoir exprimé sa désapprobation à l’égard du modérateur. Face à cette dérive, émanant d’un officiel de la CAF censé traiter les journalistes équitablement et les aider à exercer leur métier d’informer convenablement, l’Association des Journalistes Sportifs Algériens (AJSA) s’élève énergiquement contre ce genre de comportement discourtois, indigne et, à entendre les plaignants sur place, à la limite du ségrégationnisme.

L’AJSA appelle l’autorité du football africain, la CAF, à ouvrir une enquête sur cet incident regrettable pour situer la responsabilité de son représentant, l’officier média, Aliou Cogloko, et demande à cette instance de ne plus désigner ce monsieur dans des compétitions continentales où les équipes algériennes seront à l’avenir engagées. »

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité