AlgerieLes Infos

ALG : La partie est bel et bien terminée pour Berraf au COA

AB. Lahouari

Voilà qu’un nouveau scénario burlesque prend forme pour remettre au coeur de l’actualité sportive, ce qui est déjà consommé et applaudit par l’opinion sportive : La démission de Mustapha Berraf n’aurait pas été notifiée. Or, il s’agit ni plus ni moins que d’une
grotesque désinformation avec comme toujours la complicité de ses relais, les médias négateurs au service des issabistes pour jeter le trouble dans les esprits.

Pourtant, ils ont bel et bien acté le départ de l’ex-président du COA en février dernier et les voilà, reprenant de nouveaux arguments fallacieux émanant de certains meneurs du Comité Exécutif. Ces derniers déclarent, toute honte bue, que son renoncement serait lié à des soucis de santé. Et cela, pour mieux masquer sa gestion catastrophique durant plus d’une décennie, basée sur la division, le clientélisme et le non-respect des principes humanitaires de l’Algérie.

Un prétexte qui risque fort de tourner totalement au désavantage de l’ex-président du COA dans les prochains jours, puisqu’il reste aux commandes de l’ACNOA malgré quelques oppositions. En effet des dirigeants africains ont demandé et obtenu une réunion d’urgence en visioconférence pour être informés sur l’interdiction de quitter le territoire (ISTN) prise dans le cadre d’une enquête sur la dilapidation de deniers publics » et certainement sur … « ses soucis de santé »

A l’évidence, ces meneurs du Comité Exécutif du COA qui craignent leur disparition et la perte de leurs privilèges sont montés au créneau pour faire diversion. Ils savent qu’ils sont à l’origine d’une purge sans précédent des meilleurs cadres du Mouvement Sportif National et donc condamnables. Aussi, zappent-ils, le fait qu’ils aient déjà désigné, en février dernier, un président par intérim, Abderrahmane Hammad, qui n’est plus dans les radars. Et
pourquoi ?

Bref, si au final, le scénario navet en appelle à « une Assemblée générale du COA qui tranche la question », la partie est d’ores et déjà terminée pour Mustapha Berraf. Il est temps de mettre fin au jeu de quilles, aux conflits permanents et laisser la place à une COA apaisée, solidaire, respectueuse de l’éthique olympique.

– AB. LAHOUARI

LE + D’INFOS
Le premier vice-président Mohamed Meridja a été remplacé à la tête du COA par intérim par Abderahmane Hammad qui avait pris la seconde vice-présidence à la suite l’exclusion de Nouria-Berrida Merah, médaille d’or olympique. Huit, soit la moitié du comité exécutif, qui compte 16 membres avaient condamné « les agissements et déclarations graves et irresponsables tenus par le président du Comité olympique et le président de la commission de préparation olympique (26 septembre 2019. » – BO

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité