Eco/MediaLes InfosMEDIAS

ALG : ( Exclusif) – La FIFA fouine dans les clubs liés à Sonatrach – (Malik.M)

MALIK.M ( IN BOTOLA)

A force d’appeler au loup, ce dernier a fini par rappliquer pour mettre son nez dans la bergerie, histoire de semer la terreur et repartir avec un mouton ou deux. C’est un peu ce qui s’est passé avec la FIFA qui, interpellée par un ‘’lanceur d’alerte’’, a saisi la Fédération algérienne de football pour s’enquérir sur la situation des trois clubs qui ont une relation avec la société pétrolière Sonatrach, à savoir le MC Alger, la JS Saoura et le CS Constantine. Madame Soleil n’a, d’ailleurs, pas cessé de rameuter la cavalerie à ce sujet, qui relève, selon sa propre compréhension des textes, d’une affaire d’intégrité du fait de la présence de Sonatrach dans le sport en général et le football en particulier. Le ‘’lanceur d’alerte’’ a cru bien faire de rappeler à la FIFA l’article 20 de ses propres statuts qui, dans son alinéa 2, indique que ‘’Chaque Association membre (fédération) doit s’assurer statutairement que les clubs qui lui sont affiliés sont aptes à prendre toutes les décisions qu’implique leur affiliation à sa structure, indépendamment de tout organe externe.

Cette obligation est valable, quelle que soit la forme juridique du club affilié. En outre, l’Association membre doit s’assurer qu’aucune personne physique ou morale (holdings et filiales comprises) ne contrôle de quelle manière que ce soit (en particulier par le biais d’une participation d’une majorité des droits de vote, d’une majorité des sièges au Conseil d’administration, ou de quelque autre forme de dépendance économique ou autre) plus d’un club, lorsque cela risque de porter atteinte à l’intégrité d’un match ou d’une compétition. Or, la FIFA semble vouloir connaître si vraiment Sonatrach détient directement les trois clubs à la fois ou pas, et qui, dans la réalité, relèvent de trois de ses filiales avec des gestions séparées, des Conseils d’administration différents et des niveaux de capital aussi différents. Tout dépendra de la réponse de la FAF à ce sujet, sachant que les trois clubs relèvent de trois entités différentes : ENAFOR (pour la JSS), l’ENTP (pour le CSC) et la SGS (pour le MCA). Sur le plan sportif et éthique, les trois clubs rivalisent entre eux et connaissent des fortunes diverses à l’issue de chaque saison, sans qu’aucune entité ne contrôle l’autre ni porte atteinte à l’intégrité d’une rencontre ou d’une compétition. Une fois cette affaire élaguée, on ne devrait plus parler de transgression ou autre dérive, comme l’aurait souhaité Madame Soleil. –

M.MALIK

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité