Eco/MediaLes InfosMEDIAS

ALG : La FAF, une citadelle imprenable !

AB. LAHOUARI

On assiste depuis quelques temps à une campagne tous azimuts de Fake news, intox, manipulation qui touche même l’armée nationale. Les issabistes et leurs relais médiatiques cherchent de jour en jour à provoquer le désordre dans le but de libérer les oligarques. Des escrocs qui tentent de récupérer des biens mal acquis et qui croupissent en prison pour avoir trahi le serment du 1er novembre 1954.

Le sport n’échappe pas à cette tentative de déstabilisation. Une minable poignée de « pseudo- influenceurs » – dont certains ont déjà été condamnés pour diffamation – n’ont de cesse d’attaquer par la desinformation, la Fédération algérienne de Football présidée par Zetchi Kheïreddine. Une institution dont la seule passion est de servir le football national, tout comme bien d’autres, notamment celle de l’athlétisme et l’escrime qui ont refusé de faire allégeance au COA de l’ex-président Mustapha Berraf.

On voit apparaître au fil des jours, les mêmes sujets, voire les mêmes articles, voire les mêmes images-TV, sans aucun rajout. Mais, ils sont marqués du sceau de l’amateurisme et les arguments avancés – à l’exemple du dopage – ne sont guère convaincants pour les instances internationales. Et plus encore pour l’opinion sportive nationale qui refuse de se laisser entraîner dans les méandres des intérêts occultes.

Cet acharnement contre la FAF trouve sa source dans sa nouvelle politique sportive approuvée par l’Assemblée générale et qui appelle aux réformes. En trois ans, elle est parvenue à secouer le mammouth et à s’appuyer sur des hommes intègres et compétents pour sortir le football national du marasme dans lequel il pataugeait. Sur le plan international, elle a redonné une crédibilité à notre football et la FIFA l’a cité en exemple. Voilà pourquoi, la maison de Dely Brahim est devenue une citadelle imprenable.

AB LAHOUARI

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité