Eco/MediaMEDIAS

ALG : La dérobade de Sid Ali Khaldi devant les journalistes à Aïn Defla ! (AB. Lahouari )

AB. Lahouari

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid Ali Khaldi, a refusé de répondre aux questions des journalistes, lors de sa visite dans la wilaya de Aïn Defla. L’une d’elles, particulièrement, celle du litige avec la fédération algérienne de Football et la menace qui pèse sur le football national, à la suite du courrier envoyé par la FIFA où son département est visé pour « ingérence ». Ce qui signifie en clair qu’il en porte l’entière responsabilité.

Ils étaient plusieurs journalistes qui voulaient exploiter cette visite pour informer l’opinion sportive qui a le droit d’être informée. Ils sont restés, déçus, sur leur faim. Sid Ali Khaldi a
préféré zapper la conférence de presse à la première question et quitter précipitamment les lieux. (une vidéo en fait foi). Pour les hommes crédibles des médias, le MJS a failli et semble mesurer, à présent, la portée désastreuse de sa circulaire, qui est en fait limitée par le temps, et son impact sur la communauté sportive.

A l’évidence, le MJS, à l’inverse de la FAF, semble avoir préféré de communiquer par le biais de bulletins publiés sur la page officielle de l’institution, les réseaux sociaux et des relais médiatiques. Et cette dérobade de Aïn Defla est assimilée à un défi, lourd de conséquences. Elle signifie qu’il maintient envers
et contre tous, le déroulement de toute sorte d’Assemblée élective avec les anciens statuts et rejette ceux revisités par la FAF avec la collaboration de la FIFA. A ce jeu-là, le vainqueur et connu d’avance.

Cette attitude, autoritaire et abrupte, agace au plus haut point l’homme de la rue plus que jamais allergique aux méthodes anciennes des issabistes de mauvais augures qui ont ruiné le pays. Plus que jamais, il est conscient, tout comme le sélectionneur national, Djamel Belmadi, que c’est un des bijoux de toute l’Algérie, c’est-à-dire les champions d’Afrique, qui risquent d’être sanctionnés.

Or, maintenant que le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, a décidé de quitter la table (si la situation reste en état) pour ne pas aller contre ses convictions et pour ne pas servir de fusible, il est temps de siffler la fin de la partie. Un appel en ce sens a été fait aux hautes autorités du pays ! A eux de montrer où se trouve l’intérêt du football national.

AB. LAHOUARI

LE + D’INFOS

La lettre de la FIFA a été divulguée par une des voix autorisées et surtout crédibles de la presse sportive, Maamar Djabbour, directeur de l’information de la chaîne 3 et par El Hayat-TV dans son émission du lundi soir, « 90 Dakika Kora » à partir de 21 heures, animée par Aissa Madani, directeur de la rédaction sportive de la Radio nationale de la chaîne 1, Nazim Bessol, directeur du bihebdomadaire Botola et de Maamar Djabbour. – BO

Lien pour écouter la lettre de la FIFA à la FAF :
https://www.youtube.com/watch?v=pknNCb5kA-k&ab_channel=VersionAlg%C3%A9rienne

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité