AlgerieLes Infos

ALG : Kerbadj:« Ahmad, c’est le bébé de Raouraoua»

ANIS THR

Invité sur le plateau d’El djazairia one, l’ex-président de la Ligue algérienne de football professionnel, Mahfoud Kerbadj, n’a servi, à quelques interventions près, que du réchauffé avec un brin de révisionnisme. S’agissant de la CAN 2017, attribuée à nouveau au Gabon, quelques années après celle de 2012, organisée conjointement avec la Guinée Équatoriale, Kerbadj a tenu un discours des plus intrigants, lorsque le journaliste lui a rappelé que Mohamed Raouraoua, alors membre du Comex CAF avait fait déplacer un ministre de la Jeunesse et des Sports pour rentrer bredouille. « La CAN 2017, la dernière fois que nous avons organisé une CAN c’était en 1990 avec 12 équipes. Nous n’avons pas de stade, où voulez-vous jouer avec 24 équipes ! », a lancé Kerbadj, rapidement corrigé par le journaliste, car la CAN 2017 se jouait encore à 16. Ce que ne dit pas Kerbadj, c’est que le dossier algérien de l’aveu même de plusieurs membres du Comex était nettement supérieur à celui du Gabon, malgré le manque de stade supposé par lequel Kerbadj tente de défendre l’indéfendable. Mais le meilleur était à venir, toujours dans un souci de brosser la meilleure image possible de son mentor, Mohamed Raouraoua, qui faisait surclasser ce dernier en première classe, Mahfoud Kerbadj, pensant bien faire, annonce crânement que « tout le monde à la CAF appelle Ahmad Ahmad, le bébé de Raouraoua». Pas très gratifiant lorsqu’on voit comment il a fini et surtout où il a mené la CAF !

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité