Eco/MediaLes InfosMEDIAS

ALG : Il y a vingt ans, le moudjahid Mohamed Bessol (AB Lahouari)

AB. Lahouari (IN BOTOLA)

Le Mouloudia d’Oran fête son 75 eme anniversaire ( 14 mai 1946). Il y a vingt ans (3 mai 2001), Oran perdait une des figures du football national, l’un des membres fondateurs du Mouloudia d’Oran, le Moudjahed Mohamed Bessol (Allah Yarhamou). Dès son jeune âge, avec un diplôme de Certificat d’études – malgré le fait d’être orphelin- il militait au sein de l’UDMA et il comptait parmi les fidèles de l’Association des Oulémas d’El Hamri (appelé Lamur par l’administration coloniale).

A vingt-cinq ans, avec son ami, Rouane Serrik Boutaleb, soutenus par quelques commerçants et par celui qui deviendra plus tard le Commandant Si Moussa Mourad, ils décidaient de créer le Mouloudia d’Oran. Une décision politique et sportive courageuse, parce qu’il fallait détourner tous les obstacles dressés par les règlements qui régissaient le football de l’époque, notamment le problème de la domiciliation du stade.

Il fallait également braver les menaces du Sporting, le club européen du village Lamur qui n’hésita pas à faire intervenir les autorités de la ville pour refuser l’agrément. Il savait que ses jours étaient comptés quand bien même, il attirait les jeunes footballeurs musulmans, en leur offrant des menus travaux, juste de quoi survivre. C’est ce qui arriva quelques années plus tard. Il déclarait forfait
général après avoir fusionné avec le Club de la Police.

Lors des deux premières années du Mouloudia des Hamraoua, en championnat district, le Moudjahed Mohamed Bessol était l’entraîneur, le joueur et le Secrétaire général. Puis, il se déchargeait de son rôle sur le terrain pour s’occuper de l’administration jusqu’en … 1967. En parallèle, avec les dirigeants du club, il mobilisait les jeunes et les invitait à s’intéresser au scoutisme, tout en leur recommandant de ne pas fréquenter les lieux obscurs et dégradants.

En 1956, il est chargé par le responsable de la guérilla urbaine du FLN, Hadj Benala, en compagnie du président de l’USM. Oran, Miloud Benamar, de contacter les clubs musulmans de l’Oranie de se retirer de toutes les compétitions sportives. En juillet 1962, le Moudjahed, Hadj Bessol Mohamed (Allah Yarhamou), fera partie de la Ligue d’Oranie (LOFA) et d’une Commission de la FAF. Quelques années plus tard, avec les « Compagnons de la H’sira » (les dirigeants historiques), il continuait à suivre la gestion du club…
-AB. LAHOUARI

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité