Eco/MediaLes InfosMEDIAS

ALG : Djamel Belmadi, les confidences du coeur et de l’esprit

Malik Mohamed (IN BOTOLA)

Après avoir réussi sa double mission, celle de débuter les éliminatoires de la CAN 2021 par deux succès, l’un à domicile face à la Zambie (5 à 0) et le second en déplacement au Botswana (1 à 0), le sélectionneur national algérien , Djamel Belmadi, est de nouveau rentré chez lui pour se ressourcer auprès des siens comme il a l’habitude de le faire. Mais aussi pour travailler. Effectivement, pour travailler, car il n’est pas du genre à perdre son temps. Dans une interview donnée à la Radio nationale, Belmadi a fait quelques révélations dont celle expliquant comment il s’est sérieusement préparé durant presque deux ans avant de prendre en main l’équipe nationale. Avec beaucoup de minutie, il a échafaudé son plan d’action, choisi ses hommes les plus proches, réuni tous les détails et surtout établir sa liste la plus élargie possible des joueurs sur lesquels il devait compter. Belmadi a ainsi fait dans la
prospective et le management, deux véritables clés de la réussite de ces temps modernes.

Avant d’atterrir au Centre technique national de Sidi Moussa en ce début de septembre 2018, Belmadi avait déjà anticipé sur plusieurs mois de travail. Durant sept heures de discussion avec le président de la fédération, Kheireddine Zetchi, à Paris, Belmadi a tracé les contours de sa stratégie, à laquelle a vite adhéré celui qui cherchait à tout prix l’homme qu’il faut, après les déceptions Alcaraz et Madjer. Dès le premier jour, coach Belmadi réunit les joueurs et passe à une grosse réunion de thérapie de groupe où tout a été déballé par les joueurs, y compris des choses insoupçonnables qui ont choqué certains membres du staff, pas du tout habitués à ce genre de situation ! Une fois le check-up établi, l’ancien technicien d’Al Douhail passe à l’action pour aboutir, dix mois à monter, lui et son équipe, sur le toit de l’Afrique. Un exploit dont nul ne s’attendait, mais qui s’est préparé dans le calme et la solitude d’un homme qui voulait rendre digne et fier son pays

Avec son niveau de compétence, que découvrent les Algériens à chacune de ses sorties sportives et médiatiques, son caractère entier et trempé, ses vertus et son humilité, Belmadi a gagné les coeurs et les esprits. A chacune de ses entrées dans le stade, les tribunes se lèvent pour le célébrer et l’élever au rang même de … Président de la république ! Et pour l’anecdote, la semaine dernière, lorsqu’il a réalisé cette interview dans un tout petit bureau à l’aéroport d’Alger – un autre n’aurait jamais accepté cela – parce qu’il avait donné sa parole, il a été vite reconnu par un groupe de bonnes femmes se dirigeant vers La Mecque pour la Omra qui l’ont couvert de louanges et de prières protectrices. Ce qui a fait dire à l’une d’entre elles, une bonne femme d’un certain âge : pourquoi aller chercher un autre président, alors que nous en avons déjà un. «Le peuple a déjà voté : c’est Djamel Belmadi » ! n’arrêtait-elle pas de dire.
MOHAMED MALIK

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité