AlgerieLes Infos

ALG : Ces couleuvres que l’on veut faire avaler à l’opinion sportive (AB. Lahouari)

AB. Lahouari

Il y a des couleuvres qui passent mal, mais ceux qui se fient aux grotesques manipulations de l’info (on tombe toujours du côté où l’on se penche) en redemandent pour alimenter les cafés du commerce. Ils se nourrissent de ce poison qui s’appelle l’intox que certains médias coalisés en ont fait leur marque de fabrique, mais qui n’honore guère leurs auteurs qui ont leur place au musée de l’indignation. Les exemplesne manquent pas.

Ainsi, ils continuent à désigner l’actuel président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, comme président du Paradou alors qu’il ne l’a jamais été, pour expliquer à longueur de colonne l’inexplicable, à savoir qu’il fait dans le cumul. Or, c’est faux, la diffamation est tout à côté. Plus encore, sa présence à Doha pour assister à la finale de la Coupe du monde est un signe fort qui ne trompe pas. Il a été invité par la FIFA qui voit en lui une compétence mondiale. ( Ce n’est pas tous les présidents des Fédérations nationaux qui ont eu ce privilège et surtout un gourou de l’ancien direction de la FAF).

Cette fois-ci, Madame Soleil tente encore une fois de justifier l’injustifiable. En braconnier du Droit, elle fait honte à la profession. Une mauvaise élève qui fait dans la soumission volontaire au grand désespoir de toute une rédaction. Elle dit tout et son contraire au fil des jours sans considération pour les lecteurs. Il en est de même pour ceux qui ont applaudi à la dernière décision du MJS de défier la FIFA, en décidant d’exiger que l’Assemblée générale de la FAF se fera avec les anciens statuts.

Or, Il n’y a pas de quoi applaudir. L’instance de Dely Brahim s’en est lavée les mains de ce dossier. Elle ne veut pas faire de vague et ne veut aucunement mener bataille contre les autorités politiques de notre pays. Elle sait que cette affaire est grave et elle s’abstient de toute menace. Elle a fait son devoir tout simplement, en communicant la lettre de la FIFA a qui de droit, alors que les coalisés avaient mené une sordide campagne de désinformation.

Les uns en falsifiant son contenu, les autres en jouant aux patriotes avec la « souveraineté nationale ». Pourtant l’Algérie a toujours été, est, et sera respectueuse des lois et règlements internationaux. Les lanceurs d’alerte nationaux et internationaux également savent qu’aucune affaire ne
passe inaperçue, quand il s’agit de l’application des directives venant de Zurich.

Le MJS a pris ses responsabilités, en déchargeant même de ses fonctions son Secrétaire général. Il a servi de fusible, dit-on, pour avoir mis sous le boisseau le dossier depuis le mois de juin. C’est là, une première victime de ce dossier. D’autres suivront. Bref, il faut en convenir, ces couleuvres
auront parfois une vie longue, mais elles finissent toujours par perdre devant la réalité des faits. Car, il n’y a pas de fausses vérités, il n’ y a que de vrais mensonges.

Nos anciens le savent. Ils nous ont appris, entre autres, que l’on ne détruit pas une maison pour enlever un clou au nom des intérêts personnels et mesquins.
– AB. LAHOUARI

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité