Eco/MediaLes InfosMEDIAS

ALG : Boudina, une réputation surfaite

ABL

L’excellente émission sportive de la Radio internationale Algérienne a démontré ce que l’on savait déjà, à savoir que certains medias de la place ont beaucoup contribué à fabriquer des réputations surfaites. Cette fois-ci, devant de jeunes journalistes et consultants maitrisant leur sujet avec professionnalisme et rigueur, le président de l’Observatoire du sport, Mokhtar Boudina en poste depuis septembre 2019 a montré ses limites. Il a surtout pratiqué la politique du rétroviseur des apparatchiks du sport. Effacé depuis son installation, il a justifié son « retour médiatique » depuis un mois environ, pour pencher du côté du MJS dans ses rapports tendus avec la FAF. La contrepartie serait-elle, une candidature à la présidence du COA quand bien même, il ne remplirait pas les critères ? Une question que les animateurs de l’émission n’ont pas manqué de poser et qui a fait sortir Boudina de ses gonds. Ainsi, il a justifié son absence d’une année par une intervention médicale, sans préciser s’il a bénéficié pour cela, d’une prise en charge à l’étranger, emmenant avec lui, les clés de l’Observatoire faisant de cette institution, une « coquille vide » ….
Bref, des émissions sportives avec de tels animateurs on en redemande quand à Boudina, il ferait mieux de prendre le train de la retraite, après tout, il a bien profité durant sa vie active, comme tant d‘autres, de quelques privilèges.

LE + D’INFOS

Boudina a déclaré que “les statuts des fédérations sont tous non conformes par rapport aux lois Algériennes ( il n’a fait que paraphraser Botola et Aboud Salah, le Conseiller du président de la FAF qui ont indiqué que l’article 29 des statuts FAF sont non conformes à l’article 17 du décret des statuts type des associations ). Cadre au MJS pendant des années Boudina n’a pas invalidé les statuts des fédérations et alors que  la FAF a lancé le chantier des révisions statuts, voilà qu’il cherche à ce l’accaparer comme projet de l’Observatoire, alors qu’il n’a aucune formation de juriste. La ficelle est trop grosse.

Ecoutez le podcast de l’émission HORS JEUX de Radio Algérie Internationale

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité