AlgerieLes Infos

ALG : Belmadi lance un sérieux avertissement (DJO)

DJO

Le MJS a de quoi pavoiser devant la situation exécrable qu’il a imposé au niveau du sport national et notamment le football. 

Le sélectionneur national algérien Djamel Belmadi est au bord de la crise de nerf. Au cœur de la colère du coach des Verts, l’élection d’un nouveau président de la Fédération algérienne en succession à Kheireddine Zetchi, qui a décidé, sous la pression du ministère de la Jeunesse et des Sports, de ne pas briguer un second mandat. Dans un communiqué publié sur le site de la FAF, Belmadi est revenu d’abord sur le déroulement du dernier regroupement des Verts, du 22 au 30 mars, une période durant laquelle l’Algérie a disputé deux matches contre la Zambie (3-3) jeudi 25 mars à Lusaka et le Botswana (5-0) lundi 29 mars à Blida. Ces deux matches étaient les derniers des éliminatoires de la CAN 2021, décalée à 2022.

Belmadi affirme que ce stage s’est déroulé dans des conditions « chaotiques ne lui permettant pas d’être dans des positions et dans des dispositions à même de mener à bien ses missions d’entraîneur. Cela a même perturbé sérieusement les joueurs, ce qui est inadmissible à l’échelle d’une sélection », révèle, agacé le sélectionneur national.

« Tout ce marasme vécu et cette ambiance pesante, en rapport avec les prochaines élections de la Fédération algérienne de football inquiètent fortement le sélectionneur national qui ne veut pas être mêlé à d’autres considérations en dehors de ses prérogatives, de son cadre professionnel et de ses engagements avec l’équipe nationale »Pour les prochaines élections à la Présidence de la FAF, Djamel Belmadi précise qu’il « ne veut en aucun cas être le soutien de qui que ce soit, ni voir son nom lié ou utilisé dans le cadre d’un quelconque programme voire pour des desseins populistes, estimant qu’il s’était engagé avec la première sélection du pays uniquement pour des objectifs sportifs bien précis. » Enfin, faisant allusion aux éliminatoires du Mondial 2022 qui commencent début juin avec un premier match contre Djibouti, le sélectionneur national indique qu’ « une telle situation l’inquiète au plus haut point et risque de compromettre sérieusement l’avenir des Verts lors des prochaines échéances ».

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité