Les InfosMEDIAS

ALG : Au-delà de la stat’, l’exemple pour nos jeunes

NAZIM BESSOL (IN BOTOLA)

La dernière victoire des Verts, vendredi, (1-0) face au Nigeria, en amical en
Autriche, a placé les chiffres, plutôt que le jeu ou tout autre considération, au centre du débat. Les protégés de Djamel Belmadi ont bouclé leur 18* matchs sans défaite, plus de deux ans, 1650 minutes sans perdre la moindre confrontation. Une performance, certes, à saluer et à rappeler, mais qui ne peut en aucun cas constituer un objectif ou une fin en soi. Djamel Belmadi et ses hommes ont coché la destination Qatar 2022 comme objectif prioritaire après le sacre de 2019. Entre préserver la série et être au prochain mondial, il n’y a pas photo.

Le patron de la barre technique des Verts n’est pas dupe, lorsqu’il rappelle que cette série prendra fin un jour, tout en insistant sur la manière avec laquelle elle doit s’arrêter « On ne gagnera pas tous nos matchs, c’est sûr. Un jour, on perdra, mais je veux qu’on perde avec une équipe adverse qui souffre et arrache une victoire contre l’Algérie difficilement. », précise Djamel Belmadi. La défaite fait partie du jeu, l’oublier serait renier ce même jeu. Mais au-delà des stat’s, ce que véhicule aujourd’hui l’équipe nationale dépasse très largement le carré vert.

L’Algérie, championne d’Afrique, a arraché sa place au Panthéon du football national. Elle est un modèle de réussite, de combativité, de solidarité, de don de soi, de dépassement, de fierté… Des valeurs qui font d’elle, le plus naturellement du monde, le phare, la locomotive du football national. La digne héritière des générations d’avant, à commencer par l’Équipe de la Liberté.
Elle est le modèle, le sommet qu’il faut atteindre pour nos sélections de jeunes qui avaient tant besoin de repères, nos clubs et la multitude de nos écoles de football, à l’image de l’Académie El Ankaoui.

L’Équipe nationale est devenue celle de tous les possibles, la cantonner aux chiffres et aux statistiques froides ne lui sied pas. Et ce n’est certainement pas cette voie que le duo Zetchi- Belmadi a choisie. Alors encore une fois, merci aux Verts de nous donner ces moments de bonheur.

 

*19 si la victoire des Verts A’, drivés par Djamel Belmadi, face au Qatar hors date FIFA, est prise en compte.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité