ARABIE SAOUDITELes InfosMonde Arabe

ALG : A quoi sert Raouraoua à l’UAFA ?

BN

L’international algérien Youcef Belaïli est toujours lié par un contrat avec Al-Ahli. Maintenant s’il veut partir, il n’a qu’à payer 2 millions d’euros pour que le club renonce à l’affaire ». Ces propos du président d’Al Ahli, Abdullah Moumina est sans équivoque ! L’employeur de l’international algérien, une des pièces
maîtresses du onze national, n’est pas allé par quatre chemins et a même placé la barre très haut pour verrouiller l’ailier algérien, dont on ne peut pas dire qu’il est exempt de tout reproche. Les gaffes, il semble les accumuler tout au long de sa carrière jusque-là en dents de scie.

Échaudé par le départ de Djamel Belamri, qui a acheté, pour la coquette somme de 500 000 $, sa lettre de libération de chez son club voisin, Al- Shabab Ryad, et signé dans la foulée à l’Olympique Lyonnais, le dirigeant saoudien ne compte pas laisser partir Belaili, sans en tirer de substantiel bénéfice. Et cela, même si le père et agent du joueur affirme que son fils est libre et a entamé un bras de fer avec le club saoudien, dont l’issue est loin d’être en faveur de l’oranais. Une situation conflictuelle qui pose la question du rôle de l’ex-gestionnaire de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, à qui on prête une influence certaine au Royaume de Mohammed ben Salmane.

Dans ce contexte, sa position aurait dû le mettre en première ligne pour défendre ou tenter de trouver un terrain d’entente entre les deux parties. Une façon pour Raouraoua de se racheter de son rôle ambigu alors qu’il était à la FAF, pour que Belaili ne soit pas lourdement sanctionné et écarté de la sélection pour une fâcheuse histoire de dopage. On se souvient, l’ex-homme fort de la CAF rebaptisé l’homme fort de l’UEFA depuis sa cuisante défaite contre le Marocain, Faouzi Lekjaa (41 contre 7 voies), n’a pas levé le petit doigt. Une posture adoptée à la quasi-unanimité des salonnards algériens
dans les instances internationales…

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité