Eco/MediaECONOMIELes Infos

ALG : Medouar, trop cher pour la LFP

YANIS B

Il n’y a pas à dire, le président de la Ligue de Football Professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar, revient trop cher à l’institution. Il n’a pas lésiné sur les moyens pour s’offrir un pied à terre dans la capitale. Il a choisi de s’installer, les pieds dans l’eau. Un contrat a été établi en bonne et due forme entre la LFP et l’entreprise Sahel qui gère la zone d’Etat. Coût de l’opération pour la LFP : la bagatelle de 150 000 DA par mois. Près de trois fois le prix d’un appartement, plus que correct, dans la capitale, où est domicilié le siège de la LFP ! L’instance en charge du football professionnel a, donc, dépensé près de 2 millions de dinars par an (plus exactement 1,8 MDA) rien qu’en location pour son président, alors que les responsables ne cessent de crier famine. Il reste à savoir pourquoi Medouar a choisi la zone d’Etat ? Est-ce pour des raisons de sécurité ? Certainement pas. A l’image de l’ancien gestionnaire de la FAF, Mohamed Raouraoua, en son temps, Medouar souhaite fréquenter les cercles du pouvoir afin de se trouver des « sponsors » et des « protecteurs ».

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité