Eco/MediaLes InfosMEDIAS

ALG : L’USMA et le tribunal médiatique contre le tribunal du sport

AB. LAHOUARI

Le tribunal médiatique a choisi son camp. Il a fait du forfait de l’USMA face au MCA, son fonds de commerce. Au quotidien, les Fakes news sont distillés à l’opinion sportive dans le but d’intervenir dans la décision future que prendra le TAS. La dernière en date est cette intervention du président de la FAF, Zetchi Kheïreddine dont les propos ont été totalement déformés. Qu’a-t-il dit ? « L’USMA était dans son droit de réagir.» En clair et en bon légaliste, respectueux de la réglementation, cela signifie que les dirigeants de l’USMA ont respecté les procédures (Commission de Discipline et de Recours où ils ont été déboutés) et que l’affaire suit son cours auprès du TAS. Il ne s’agit donc point de soutien. Il faut être vraiment ignare ou de mauvaise foi pour
croire qu’un président d’une fédération aille à l’encontre de ses propres juridictions.

La direction usmiste qui défend ses intérêts a vite voulu prendre l’opinion sportive à témoin, en jouant toujours la carte de l’amalgame, après avoir cherché à diviser la FAF et la LFP. Elle en a profité pour annoncer qu’elle appuyait son dossier introduit auprès du TAS, avec les propos de Zetchi. Or, elle sait que la justice s’appuie sur des faits et non sur des paroles. Elle sait également que la FAF n’a aucune emprise sur le tribunal du sport, tout comme les médias et encore moins les clubs. La parole de son président, dans ce cas bien précis, n’est même pas officielle. La preuve en est que la réunion du Bureau Fédéral n’a pas inscrit le forfait dans les divers. Bref, le TAS est un organe indépendant dont les membres sauront éviter (espérons-le !) les pressions. Patience et attendons le verdict qui devra être respecté par les deux équipes.
AB. LAHOUARI (IN BOTOLA)

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité