Eco/MediaLes InfosMEDIAS

ALG : Les réformes de Zetchi au pas de charge !

AB. LAHOUARI

Des enfants heureux de toucher le trophée de la CAN remporté par les coéquipiers de Ryadh Mahrez à Ouargla ; la décision d’appliquer un nouveau système de compétition qui entrera en vigueur à partir de la saison 2020-2021 et qui a redessiné la cartographie du football national ; l’autorisation accordée par la FAF à la LFP pour permettre aux compétitions nationales de se dérouler durant la période FIFA ; l’installation de la DNCG avec à sa tête, Belkacem Kouadric, telles sont les dernières initiatives qui font le bonheur de la grande famille du football.

Qu’importe si ces actions sont passées sous silence ou critiquées sans conviction par les médias coalisés, connus pour avoir été muets durant plus d’une quinzaine d’années. A deux ans des prochaines élections, la FAF est passée à la vitesse supérieure et écrase tout sur son passage avec comme devise « A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle ». Elle entame ses réformes au pas de charge et n’a que faire des partisans de la soumission volontaire qui ont perdu leurs privilèges et chantent en choeur « Noir c’est noir » en enfants lunaires alors que le temps est à la rose.

Ces changements montrent que la nouvelle direction de la FAF présidée par Zetchi Kheïreddine a tracé la voie qui remet le football au centre des débats, avec ses centres de formation et bien loin de l’illusion des hôtels bling bling, des salons feutrés et de la cuisine de Sidi Moussa où certains avaient table ouverte. Aujourd’hui, l’instance fédérale est dans l’innovation et évite avec beaucoup d’intelligence et de fermeté d’entamer des combats d’arrière-garde. D’autres projets sont en chantier, ils verront le jour bientôt et rien ne pourra les arrêter, à moins d’un tsunami. Et merci Zetchi d’avoir pensé à nos enfants.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité