Eco/MediaLes InfosMEDIAS

ALG : L’invraisemblable communication défaillante de la FAF

Red - Yanis T (Botola)

L’Algérie est championne d’Afrique depuis le 19 juillet dernier. Un sacre arraché au pays des pharaons et qui lui confère une saveur particulière. La deuxième étoile a été célébrée comme il se doit dans tout le pays et même en dehors. Cependant, mis à part la gigantesque parade organisée à l’arrivée de la délégation du Caire le 20 juillet dernier rien n’indique que le football national s’est hissé avec panache au sommet du continent pour la deuxième fois de son histoire. Les joueurs et les différents staffs harassés par plus de deux mois de travail, coupés de leurs familles et proches ont rallié dès les 21 juillet leurs lieux
de villégiature. Certains ont dû gérer leur transfert avant de prendre quelques jours de repos avant de rejoindre le chemin des stades.
Du côté de Dely Ibrahim les choses se sont déroulées presque de la même manière, sauf qu’à la différence des joueurs, il appartenait à la FAF de bonifier ce sacre historique et maintenir l’étendue de cette réalisation exceptionnelle intact, jusqu’en 2021 au moins ! Or, deux mois à peine après le sacre, rien absolument rien ou presque rien ne fait référence au trophée sur le site officiel de la fédération. Une absence non pas par modestie mais plutôt par amateurisme pur et simple. Plus encore, il est accompagné par un zéro support de communication des principaux sponsors qui n’ont pas cherché à rentabiliser, comme il se doit, la fierté des millions d’Algériens. Du pain béni pour les médias coalisés dont l’objectif est de minimiser toutes les
avancées du football national.
La communication est une bataille à gagner et la nature a horreur du vide. Ce vide que les médias coalisés exploitent par des fakenews ou des boules puantes, au jour le jour, pour tenter de récupérer leurs privilèges perdus. Ils traquent la moindre bourde pour détourner l’opinion sportive de l’extraordinaire exploit du Caire. Et les bourdes, l’instance fédérale les collectionnent malgré les multiples avertissements y compris à Dely Brahim. La dernière, celle relative à la sélection A’ est invraisemblable. Deux communiqués en 24 heures, l’un annonçant la liste des joueurs retenus par Djamel Belmadi et le second complètement contradictoire faisant du sélectionneur national le superviseur de Ludovic Batelli. De quoi donner le tournis alors qu’il aurait été plus simple de dire qu’il s’agit-là d’une option technique et d’en expliquer les raisons à l’évidence
convaincantes. Tous ceux qui refusent de croire que la communication est un métier tout comme la gestion des relations publiques n’ont rien à voir avec la FAF et le football national. A ceux-là, il y a lieu de dire : « Circulez ! »
YANIS T. (In BOTOLA)

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité