AlgerieLes Infos

ALG : Ces brasseurs de vent qui tentent de polluer le sacre du Caire

Red - AB. Lahouari

Les brasseurs de vent n’ont pas atteint leur objectif. Depuis le retour des champions d’Afrique du Caire et l’extraordinaire engouement qu’ils ont suscité dans le pays, ces brasseurs de vent tentent de polluer l’ambiance festive par des Fake news. Ainsi, ils pensaient faire diversion et détourner l’attention de l’opinion publique sur l’exploit des coéquipiers de Riyadh Mahrez. Les exemples ne manquent pas : Il y a eu cette démission du président de la FAF, Zetchi Kheïreddine que l’on ne voulait à aucun prix associer au sacre alors qu’il en est l’architecte ; ce départ du sélectionneur Belmadi Djamel alors qu’il est sous contrat jusqu’en 2022 quelle que soit la présidence de la FAF ; cette mise à l’écart du manager général Medane Hakim remplacé par Antar Yahia ; le renvoi de Amalou Mokhtar responsable des désignations de la Commission fédérale mais dont on ne dévoile pas de successeur.

De tout cela, naturellement, il n’en est rien! La réunion du Bureau fédéral de la FAF a encore une fois démontré que le temps des menaces, des compromis, des passe droits et des cadeaux est TER-MI-NE. La dictature médiatique de quelques plumitifs et de quelques consultants aux ordres est TER-MI-NEE. Ces brasseurs de vent ont perdu tout crédit vis-à-vis des lecteurs et des téléspectateurs, car, encore une fois, aucun changement n’a été annoncé. (Le PV de la réunion étant disponible sur le site de la FAF). Et cela, tout simplement parce que l’instance fédérale planche sur un autre sujet bien plus important : celui de l’inévitable réforme qui verra le jour au cours de ces deux prochaines années pour transformer en profondeur le football national. Une réforme que les nostalgiques n’en veulent absolument pas dans l’espoir de perpétuer le temps de la corruption et du copinage.

AB. LAHOUARI

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité