AfriqueCAFLes Infos

FIFA : Ahmad “coupe” la tête de son opposant Musa Bility

Red - ABL

Quelques jours après avoir déposé un recours auprès du TAS pour faire annuler la nomination de la secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura, en tant que «déléguée générale pour l’Afrique»), la FIFA est venue au secours du président de la CAF et de Fatma Samoura, l’opposant numéro un de la CAF, le Liberien Musa Hassan Bility a été sanctionné d’une interdiction d’exercer pendant dix ans de toute activité liée au football par la commission d’éthique de la FIFA qui lui a aussi infligé une amende de 500 000 francs suisses (455 000 euros). Également membre du comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF), le dirigeant est sanctionné pour des faits de corruption.

A l’issue d’une enquête débutée en mai 2018, la FIFA accuse Bility d’avoir détourné des fonds versés dans le cadre de la campagne de sensibilisation contre le virus Ebola. Le Libérien aurait également détourné d’autres ressources adressées à sa Fédération, en les redirigeant notamment vers des entreprises contrôlées par lui ou sa famille…Ces révélations sont surprenantes pour les observateurs qui s’étonnent de la rapidité avec laquelle le Comité d’Ethique a rendu son verdict. D’autres cas, sont en suspens depuis longtemps notamment l’agression du deuxième vice-président de la CAF, le Marocain Fouzi Lekjaa qui a agressé un arbitre éthiopien. Attention, à ce jeu, ce Comité d’Ethique perd de sa crédibilité et cette sanction contre Musa Bility peut être considéré comme une manœuvre pour l’empêcher d’aller au TAS.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité