Les InfosMondial/CAN

CAN-2019 : L’Algérie Championne d’Afrique

notre envoyé spécial en Egypte, Djamel OUAGLAL

C’est fait, l’Algérie est championne d’Afrique. Une victoire en finale de la CAN-2019 a permis à l’Algérie de retrouver sa place dans le gotha continental après presque trois décennies de traversée du désert.

Entrée fracassante des Verts. Baghdad Bounedjah, décrié par certains depuis le début de la compétition pour ses ratages lors des six matches des Verts, a trouvé le chemin des filets dès la 2e minute. Après avoir débordé un défenseur sénégalais, il a enchaîné par un tir, qui a été dévié au passage pour lober le gardien de but Gomis. Les Verts avaient la possibilité d’ajouter un deuxième but, mais Mahrez n’a pas su exploiter l’énorme flottement des défenseurs sénégalais. Les hommes de Belmadi ont la maitrise du ballon et ils avaient plusieurs fois porté le danger dans le camp sénégalais, dont les joueurs avaient du mal à trouver leurs repères. D’ailleurs, il a fallu attendre la 26e minute pour enregistrer une première occasion pour les Lions de la Teranga. Saïvet a tenté de surprendre M’Bolhi, mais le gardien des Verts était vigilant et a bien suivi la trajectoire du ballon pour stopper le tir. Une perte du ballon du milieu de terrain des Verts a permis à Niang de le récupérer et d’enchaîner par un puissant tir des 25 mètres. Le cuir a frôlé la lucarne de M’Bolhi. C’était vraiment chaud (38’). Il faut dire que depuis quelques minutes, les Sénégalais ont eu le monopole du ballon et tentaient de porter le danger dans le camp de l’équipe nationale. Le dernier quart d’heure de la première mi-temps a enregistré une grosse domination du Sénégal, mais les Algériens étaient bien en place et ont bien tenu. Après la pause, ont essayé de reprendre le ballon et aller faire pression sur l’arrière-garde sénégalaise. Ils ont quelque peu retrouvé leur jeu en étant les premiers sur le ballon, faisant que l’adversaire a du mal à s’approcher de la surface algérienne. Mais toujours est-il, les camarades de Mané sont restés dangereux. A la 60e minute de jeu, un fait de jeu a failli être fatal à l’équipe nationale. Sarr a récupéré une balle sur le côté droit suite à une perte de balle de Bensebaïni. Il a enchaîné par u centre mais la balle a ricoché sur le corps de Guedioura. L’arbitre n’a pas hésité à désigner le point de penalty, mais l’équipe nationale a été réhabilitée par le VAR. Alors que Cissé avait déjà effectué deux changements après l’heure de jeu, Belmadi n’en a fait aucun jusqu’à la 83eminute avec l’incorporation de Brahimi à la place de Belaïli. La fin de la rencontre a été pénible pour les Algériens qui ont subi les débats, mais ces joueurs là sont héroïques. Ils se sont sacrifiés pour que l’Algérie remporte la Coupe d’Afrique.

Articles similaires

Fermer