Les InfosLYBIEMaghreb

CAN : Aishelmani et Raouraoua bloqués dans un ascenseur

RED - ABL

Durant son séjour au Caire, l’adversaire de l’Algérien Amar Bahloul aux élections pour le Comex de la CAF, où il a assisté au coup d’envoi de la CAN 2019 entre l’Egypte et le Zimbabwe (1-0), le Libyen Abdelhakim Aishelmani, (le remplaçant de Jamal El Jaafari) a joué de malchance. Ainsi, en raccompagnant l’ex-gestionnaire de la FAF, Mohamed Raouraoua qui était venu lui rendre visite incognito à l’hôtel pour soutenir sa candidature, dit-on, l’ascenseur est resté bloqué et après un mouvement de panique, tout est rentré dans l’ordre. Puis lors de sa visite au président de la Commission des arbitres de la CAF, Souleiman Waberi, président de la Fédération de Djibouti, à l’hôtel où réside les arbitres, il a été très mal reçu. Le Djiboutien lui a fait comprendre que la résidence des arbitres ne peut en aucun cas accueillir les dirigeants quand bien même leurs équipes ne soient pas qualifiées. Un temple sacré (sic). Enfin, ses collègues de la Fédération libyenne lui ont refusé de prendre en charge son séjour au Caire. Il devra donc se rendre dans son pays et revenir plus tard, en fonction de ses moyens pour l’assemblée générale élective qui aura lieu le 18 juillet prochain dans la capitale égyptienne.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité