AfriqueCAFLes Infos

CAF : Tenga “L’Exco de la CAF n’a pas accepté de céder le contrôle à la FIFA”

S’agit-il d’un coup de force ou d’un putsch contre le Comité Exécutif, réalisé par le Comité d’Urgence et Ahmad Ahmad ? Les explications de Tenga, membre du Comité Exécutif de la CAF qui s’est expliqué auprès de notre confrère Osasu Obayiuwana du site Croustifoot. La prochaine assemblée générale risque d’être houleuse et tout indique que le départ d’Ahmad est souhaité.

Des membres du Comex de la CAF rejette l’accord avec la FIFA Un jour à peine après la déclaration commune de la FIFA et de la CAF – l’instance dirigeante du football africain – en date du 20 juin, le comité exécutif de la CAF a «convenu à l’unanimité» d’accepter l’implication directe de l’organe mondial dans les affaires du football africain. Un membre de ce comité dit qu’il n’existe pas d’accord de ce genre. Leodegar Tenga de Tanzanie, ancien président de l’Association de football de Tanzanie et ancien président de la CECAFA, l’association régionale de football pour l’Afrique centrale et orientale, a déclaré que la direction de la CAF n’avait pas obtenu l’approbation de son comité exécutif de 22 membres avant d’être acceptée à la nomination de la secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura, en tant que “déléguée générale de la FIFA pour l’Afrique”.

En vertu de cet accord, qui devait initialement durer du 1er août 2019 au 31 janvier 2020, Samoura devait «superviser la gestion opérationnelle de la CAF», ce qui lui donnerait une influence considérable – voire décisive – sur les opérations quotidiennes du groupe. organe, tout en conservant son rôle de secrétaire général de la FIFA.N Tenga a déclaré que lors de la réunion du comité exécutif de mercredi au Caire, l’organe n’avait pas abouti à un accord sur la nomination de Samoura, les débats sur la manière d’accepter l’assistance de la FIFA pour réformer la gouvernance du football africain n’ayant pas été concluants.

“Il ne fait aucun doute que lors de notre réunion d’Exco hier (mercredi), nous avons unanimement convenu qu’en principe, nous convenons que la coopération entre la FIFA et la CAF contribuerait à promouvoir l’intégrité, les pratiques éthiques et FairPlay et à éradiquer la corruption”, a déclaré le président. Tanzanien, dans une note privée de WhatsApp à ses collègues du groupe exco. «En d’autres termes, nous soutenons pleinement la coopération qui permettrait au CAF d’adhérer aux principes de bonne gouvernance et d’amélioration de l’efficacité.

“Mais nous avons également convenu que les membres du Comité exécutif auraient le temps de lire le texte proposé et de présenter les détails de la coopération”, a déclaré Tenga. L’ancien international tanzanien a également révélé que les membres anglophones du comité exécutif ne comprenaient pas les documents d’information en français qui leur avaient été remis, car ils ne possédaient pas une connaissance pratique de la langue. «Nous, les anglophones (de l’exco de la CAF), avons demandé à recevoir la version anglaise du document et on nous a promis qu’il nous serait livré le plus tôt possible.

“Enfin, il a été convenu que la question serait discutée lors de la prochaine réunion du Comité exécutif (le 16 juillet, deux jours avant l’Assemblée générale ordinaire), où les détails et le mode de coopération seraient précisés.” Mais Tenga accuse tacitement Ahmad, le président de la CAF, d’avoir conduit le comité exécutif à un accord avec la FIFA sans obtenir le soutien requis de l’excuse de 20 hommes et deux femmes et s’être mis d’accord sur une feuille de route pour la nouvelle relation avec la FIFA. Les objections de Tenga soulignent les craintes exprimées par Aleksander Ceferin, président de l’UEFA, l’instance dirigeante du football européen, dans une lettre adressée au président de la FIFA, Gianni Infantino.

Ceferin, en tant que membre du Bureau de la FIFA, a catégoriquement refusé de soutenir l’intervention de la FIFA dans les affaires quotidiennes de la CAF. Il a exprimé de sérieux doutes quant à l’appui total des dirigeants des FAC aux projets d’Infantino, suspicion maintenant justifiée, à la lumière des commentaires de Tenga. “Lorsque vos équipes ont contacté l’administration de l’UEFA en fin d’après-midi hier (19 juin) pour nous informer qu’une lettre à ce sujet me serait envoyée dans les prochaines heures, mon équipe a demandé une chose: une déclaration officielle du Le Comité exécutif de la CAF confirmera, au nom de ses associations membres, leur volonté de faire du Secrétaire général de la FIFA le délégué général de la FIFA pour l’Afrique pour une période de six mois renouvelable.

“Sans cette confirmation écrite du Comité exécutif de la CAF, il m’est impossible d’approuver la proposition.” Les révélations de Tenga, qui a demandé qu’une session urgente du comité exécutif soit convoquée avant la date prévue du 16 juillet, afin de résoudre l’impasse, illustrent seulement les profondes divisions qui existent au sein du corps, comme la Coupe d’Afrique des 24 équipes de Les nations commencent vendredi.

Osasu Obayiuwana

Articles similaires

Fermer