Euro/AfriqueLes InfosSUISSE

AFR : L’UEFA dit non à l’audit de la CAF par la FIFA

Red - ABL

Destabilisée par les soupçons de corruption qui pèsent sur son président, le Malgache Ahmad, placé en garde à vue le 7 juin dernier à Paris, la CAF se trouve de facto placée sous la tutelle de la FIFA, alors que son Assemblée générale n’a pas été consultée. La FIFA en accord avec l’instance africaine a décidé de conduire un audit dirigé par la Secrétaire Générale de la FIFA, la Sénégalaise Fatma Samoura « en tant que Déléguée-Générale de la FIFA pour l’Afrique pour une période de 6 mois, à compter du 1er août 2019 jusqu’au 31 janvier 2020, renouvelable avec l’accord préalable des deux organisations ». Informé par courrier à donner son avis sur la question, le le patron de l’UEFA Aleksander Ceferin et en même temps vice-président de la FIFA, a émis des doutes à ce sujet.

En réponse au courrier de la FIFA qui met l’UEFA devant le fait accompli, le  dirigeant slovène exprime ses réserves. « Jamais dans l’histoire de nos institutions le Secrétaire général de la FIFA, qui, conformément aux statuts de la FIFA, dirige l’organisation, n’a été détaché pour prendre le contrôle d’une Confédération, même avec le consentement de celle-ci », écrit Ceferin. Ce choix « soulève un grand nombre de questions et en particulier la probabilité de conflits d’intérêts », poursuit le patron du football européen, désireux de recevoir des éclaircissements sur les modalités du futur cumul de fonctions de Fatma Samoura. « Pour ces différentes raisons, je suis sûr que vous comprendrez parfaitement que, dans l’état actuel des choses et sans autre information de votre part, je ne puis approuver la proposition exposée dans votre lettre adressée au Bureau du Conseil de la FIFA pour nommer un Délégué général de la FIFA pour l’Afrique », conclut Aleksander Ceferin.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité