Les Infos

ALG : L’affaire Atal, est-ce du journalisme ?

Red - ABL

Construite de toutes pièces sur des ouï-dire et des allégations, l’affaire du joueur Youcef Atal qui aurait introduit une de ses connaissances au Centre technique national de Sidi Moussa lors du début de stage des Verts, avant de s’envoler au Qatar, a choqué plus d’un. Pis encore, elle a touché à l’intégrité du joueur et surtout à la respectabilité de sa famille. A la Fédération on ne comprend pas comment un journaliste, sur la base d’éléments affabulatoires, a monté un scénario digne des films hollywoodiens et repris par d’autres organes, sans vraiment réfléchir aux conséquences que pourrait avoir ce genre d’histoire sur le joueur et ses proches. Pourtant, tous ceux qui connaissent le CTN, une citadelle impénétrable, savent qu’il est presqu’impossible d’y accéder. Tous ceux qui rentrent doivent montrer patte blanche, y compris certains officiels, aux deux postes de garde qui s’y trouvent. Alors que dire de personnes étrangères, et de surcroît de sexe féminin, qui viennent en visite «familiale» ! Le délire a été poussé plus loin, en arguant que la personne venue rencontrer Atal s’est déguisée en … garçon !! Du vrai n’importe quoi, qui a irrité plus d’un au sein de la sélection et de la FAF qui, il faut le dire, a intérêt à passer aux actes en traînant les auteurs de telles attitudes en justice. La loi protège la vie privée et l’intimité des citoyens, et ce n’est pas parce qu’on est journaliste qu’on peut tout se permettre. En dehors de toute considération déontologique et en faisant fi des règles basiques de la profession.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité