AlgerieLes Infos

ALG : Belmadi ” On aurait pu être plus performants”

Red - AB

A la fin du match qui a vu l’Algérie prendre le meilleur sur le Mali (3-2) à Doha, le sélectionneur algérien a répondu, en, zone mixte, aux questions des journalistes quelque peu désemparés dans la mesure où le match s’est joué à huis clos.

Comment accueillez-vous, cette seconde victoire de l’EN ?

Cette équipe du Mali est bien soudée. Ses joueurs ont la Coupe d’Afrique des moins de 20 ans, et ont terminé troisième en Coupe du Monde de 2015 et les quarts de finale en 2019). Je dirai que sur l’ensemble du match, nous avons été beaucoup plus dangereux et si nous avions concrétisé certaines occasions, nous aurions pu réaliser avec un score plus large.

Donc, vous êtes satisfaits du résultat ?

C’était une bonne opposition devant une équipe dont le jeu se rapproche de celui du Sénégal. Cependant, ça ne veut pas que l’on a dominé l’ensemble du match. Chacun a eu ses temps forts et aussi ses absences, comme les nôtres en second mi-temps où durant un petit moment, on est passés à côté. Malgré ça, on doit progresser en phase défensive sur les coups de pieds arrêtés. On a pris un but sur pénalty et un autre sur un corner, ce sont des buts regrettables et un aspect sur lequel on devra encore travailler. Devant, il faudra être des tueurs.

L’EN s’est montrée offensive en inscrivant trois buts .;.

C’est une satisfaction effectivement mais je pense qu’on aurait pu être encore plus performants, avec les deux occasions manquées par Baghdad Bounedjah et la dernière de Riyad Mahrez. Et quand on voit que mis à part leurs deux coups de pieds arrêtés les Maliens ont eu peu d’occasions. C’est-là un signe qui prouve que notre défense est solide. Aïssa Mandi et Djamel Belamri forment également une nouvelle paire complémentaire. On n’oublie pas qu’il y a une certaine concurrence avec Mehdi Tahrat et Rafik Halliche. Être solide défensivement sera un bon atout pour la compétition.

Que pensez-vous de la prestation du milieu du terrain ?

Dans ce secteur, je suis plus ou moins satisfait notamment en première mi-temps où on a su une bonne période avec le trio Ismael Bennare, Mehdi Abeid et Sofiane Feghouli. Il y a aussi Yacine Brahimi et même Youcef Atal qui n’hésitait à pénétrer dans l’axe. Ce travail collectif nous a permis de trouver de bonnes situations de jeu et de bien faire tourner le ballon. Après en seconde mi-temps, on a eu cette petite période de flottement où on a dû se réajuster tactiquement en passant à un 4-4-2 avec un entrée satisfaisante d’Adlene Guedioura. Concernant Riyad Mahrez, il a su très bien répondre avec son entrée et sa passe décisive. C’est ce qu’on attend de lui, des passes décisives et des buts. Enfin, il y’a Andy Delort première entrée, premier but, il n’y a rien à dire de plus…

Que s’est-il passé pour ce qui est de l’affaire du préparateur physique Alexandre Dellal et son départ évoqué du staff ?

Il n’y a pas d’affaire, juste un membre du staff qui a décidé de partir de lui-même pour des raisons qui ne nécessitent pas d’en arriver à une telle décision. Ce qui l’a amené à prendre ses responsabilités. Je lui souhaite bonne chance.

Peut-on dire que l’équipe est prête ?

Avancer avec tant de certitudes sur cette affirmation ne serait pas honnête de ma part. Je pense qu’on a des choses à rectifier mais quand on regarde tout ce qui se passe autour de nous, avec la seconde défaite du Maroc aujourd’hui, celle de la Côte d’Ivoire face à de supposées petites équipes, on remarque qu’il y a beaucoup de difficultés à les battre. Aujourd’hui toutes ces équipes majeures souffrent, à l’exception du Sénégal qui a gagné 1-0 face au Nigeria, dans des oppositions face à ces soit-disant petites équipes. Le principal enseignement c’est qu’il n’existe plus sur le continent de petites équipes et ça je pense que tout le monde l’a compris.

.Les joueurs ont-ils réussi à s’adapter pour ce qui est des conditions climatiques ?  

Il fera 5-6 degrés de moins en Égypte avec un peu moins d’humidité. Ici, les stades sont climatisés et j’ai proposé aux joueurs la possibilité de l’utiliser pour ces deux matchs et ils étaient tous d’accord pour s’en passer. Ils avaient envie de souffrir et ça a été très difficile pour eux. On a eu Andy Delort qui a marqué, et qui a été très juste dans ce qu’il a fait mais en souffrance sur le rythme et la chaleur ici au Qatar. Il vient à d’arriver il y’a à peine deux jours, les autres se sont adaptés mais c’était important qu’il rentre en mettant le but qu’il fallait. C’est tout ce qu’on demande aux attaquants.

Articles similaires

Fermer