AfriqueCAFLes Infos

AFR : L’étau se resserre autour de Tactical Steel et de la CAF

Nazim Bessol (Botola)

Nouveau rebondissement dans l’affaire Tactical Steel qui a valu au président de la CAF Ahmad Ahmad d’être entendu plus de 12 heures par les policiers français

Interpellé en marge du Congrès de la FIFA, la semaine dernière à Paris, le président de la CAF remis en liberté est toujours sous le coup d’une enquête de l’Office central de lutte contre la corruption, en France, suite aux révélations de Botola le 18 mars dernier. Dans leur ligne de mire, la société Tactical Steel, domiciliée dans le sud de la France et créée quelques mois seulement avec un capital de 1000€, et qui décroche le jackpot avec un premier contrat à plus de 1 million de dollars. Il s’agit pour l’administrateur de Tactical Steel, Romuald Seillier,ami de Loïc Gérand (attaché personnel du président de la CAF), de fournir la CAF en équipements sportifs pour le CHAN 2018 au Maroc. Une facture très salée (trois fois le prix proposé par Puma) que l’instance africaine est priée de payer sur des comptes à l’étranger. La très jeune entreprise varoise facture pour près de 3,5 millions de dollars à la CAF, puisque c’est cette même entreprise ou plutôt sa filiale ES Pro Consulting, domiciliée à la même adresse (529 che robert brun 83500 la seyne sur mer), qui est choisie pour livrer près de 30 000 ballons destinés aux 54 associations membres. ES Pro Consulting est enregistrée le 23 février 2018 sous le numéro de SIRET (registre du commerce en France) 83787930300019. En plus de partager la même adresse avec les entreprises gérées directement ou pas par Romuald Seillier, ses comptes bancaires sont aussi domiciliés à la même agence que Tactical Steel.

Société offshore aux Émirats Arabes Unis

Des coïncidences qui mettent la puce à l’oreille des enquêteurs de l’Office central de lutte contre la corruption. Ces derniers, après avoir auditionné, le patron de la CAF, Ahmad Ahmad, son attaché personnel, Loïc Gérand et Romuald Seillier ont la ferme conviction qu’il s’agit-là d’un deal monté de toutes pièces par les trois mis en cause ou du moins deux d’entre eux. Immédiatement, l’affaire est transmise au siège de l’Office central de lutte contre la corruption à Nanterre, seul habilité à enquêter en dehors du territoire français. Des commissions rogatoires sont lancées afin de perquisitionner notamment le siège de la CAF au Caire. Le volet international de l’affaire concerne la filiale offshore de ES Pro Consulting Ltd, basée aux Emirats arabes unis. Cette dernière a été enregistrée dans une zone franche (Ajman Free Zone) sous la référence AFZOS/ 2989 et domiciliée au 1st Floor, Yd 164, Jadaf. C’est cette dernière qui est chargée de facturer la coquette somme de 738 670.80 $, juste pour la livraison des 30 000 ballons partout en Afrique. La branche française « se contente » pour sa part de 889 412 $, pour la première facture de sa jeune existence. Selon nos collègues de Tunis- foot.com, c’est Tactical Steel qui a émis en premier « la facture d’avance datée du 25 septembre 2018 numéro FCA1800009 pour un montant identique à celui des 30 000 ballons, soit 884 960 USD ».

Optimisation fiscale ou fraude à la TVA ?

Toujours selon la même source, Emmaenuelli a saisi la CAF par email afin de lui signifier que « les deux sociétés seraient en actionnariat croisé, ce qui n’apparaît pas dans les statuts de l’entreprise. » Le montage financier plutôt complexe qui a laissé la CAF virer par erreur les 884 960 sur les comptes de ES Pro Consulting Ltd aux Emirats arabes unis avant que cette somme ne soit retournée pour être virée sur les comptes français de Pro Consulting. Afin d’expliquer la situation un peu confuse, Emmanuelli explique à la CAF que la séparation de la facturation entre ES Pro Consulting et Tactical Steel est liée à la gestion de la TVA. Or, c’est juste un des volets de l’affaire qui intéresse fortement les enquêteurs de l’Office central de lutte contre la corruption, selon nos informations surtout que Romuald Seillier est déjà connu par les services de police en France, notamment pour des affaires de Faux usage de faux documents administratifs, recel de biens provenant d’un vol, violence volontaire sur personne et vol de véhicule !

NAZIM BESSOL (IN BOTOLA)

 

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité