Les Infos

CAF : La bonne défense des avocats d’Ahmad

Envoyé spécial à Paris, Nazim Bessol

Interpellé mercredi matin par les enquêteurs de l’Office centrale de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclif), le président de la CAF, Ahmad a immédiatement été mis sous le régime de la garde à vue libre. Mais l’intervention de ses avocats lui a évité le pire et c’est grande partie grâce à leur excellent travail qu’il a retrouvé la liberté, tard dans la nuit. Ainsi, la défense a demandé et obtenu que le président de la CAF, soit auditionné en tant que témoin assisté, afin qu’elle puisse avoir accès aux pièces du dossier. Une stratégie qui a fini par payer. Autre élément qui a pesé en faveur de la libération du président de la CAF, c’est le début de la Coupe du Monde féminine de football en France et la prochaine CAN en Egypte. Gianni Infantino, le président de la FIFA a clairement annoncé qu’il ne voulait pas qu’un autre événement vienne entacher le déroulement de ces deux compétitions. Enfin, contrairement à son bras droit, Loïc Gerand et Romuald Seillier, administrateur de Tactical Steel, toujours entendus par les enquêteurs, Ahmad Ahmad, ne porte pas la nationalité française. Cependant, l’enquête qui vise le patron du football africain est toujours ouverte. Elle n’est pas du tout close. Tout peut reprendre au mois d’août.

Tags

Articles similaires

Fermer