AfriqueC1

Finale LDC : La très subtile précision de Gianni Infantino

Deux réunions marathon du comité exécutif de la CAF, une de 1h30 heure le mardi et une seconde qui a débuté à 14h aujourd’hui et qui en toujours en cours, afin de trancher le scandale provoqué par l’arrêt d’une 1h30 de la finale de la Ligue des champions de la CAF, ES Tunis – Wydad Casablanca (1-0). Les deux présidents de fédérations, le Tunisien Wadii Jarii et le Marocain Fawzi Lekjaa (3evice-président de la CAF) ont défendu leur dossier devant les membre du Comité exécutif présidé par Ahmad Ahmad. Les positions ont évolué après la sortie du président de la FIFA Gianni Infantino qui a expliqué au micro de Beinsport que l’absence ou une panne du VAR ne peut constituer un motif pour arrêter un match. Une affirmation à laquelle le président de la CAF, Ahmad Ahmad a répondu lors de la seconde réunion du Comex (mercredi après-midi) en recentrant les débats sur l’aspect sécuritaire dans le stade. Ainsi, il a expliqué à ses membres qu’il a fait l’objet, tout comme son staff, de menace, harcèlement et intimidations.

Tags
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité