Eco/MediaMEDIAS

AFR : Le président de la CAF sous  les radars de la FIFA

Red - AB

Le président de la Confédération africaine de football, Ahmad Ahmad, ferait l’objet d’une enquête de la commission d’éthique relevant de la FIFA, selon le quotidien espagnol «Marca» relayé par le quotidien marocain Le Matin et publié en exclusivité par le bihebdo algérien BOTOLA. Le patron du football africain est soupçonné d’abus de pouvoir, de corruption ainsi que d’être à l’origine d’irrégularités financières.Le président de la Confédération africaine de football, Ahmad Ahmad, ferait l’objet d’une enquête de la commission d’éthique relevant de la FIFA. Le patron du football africain est soupçonné d’abus de pouvoir, de corruption et également d’être à l’origine d’irrégularités financières notamment au niveau de la signature des contrats de sponsoring.

Selon «Marca», le mandat du président de la CAF «est dans l’œil du cyclone» et les écarts de compte pourraient obliger le Malgache «à renoncer au poste qu’il occupe depuis 2017.» Il faut dire que la décision de limoger le secrétaire général, l’Égyptien Amr Fahmy après seulement 18 mois en tant qu’administrateur en chef de la CAF, n’est pas passée inaperçue et a même soulevé beaucoup d’interrogations. Fahmy a saisi la FIFA à propos d’acquisitions de véhicules pour un montant de 400.000 dollars, la négociation secrète avec un équipementier, voire même des accusations d’agressions sexuelles à l’encontre de quatre femmes employées de la CAF. Si ces accusations sont avérées par l’enquête de la commission d’éthique, Ahmad Ahmad peut dire adieu à son poste.

 

Tags

Articles similaires

Fermer