Eco/MediaECONOMIE

FIFA : Enquête ouverte contre Ahmad

Red- AS

L’avenir s’assombrit pour le Malgache Ahmad Ahmad, président de la CAF. Il  est accusé pour des agissements sexuels et des achats illégaux pour le compte de la CAF. Il y dénonce une manigance de l’ancien secrétaire général de la CAF, le jeune Amr Fahmy qui représente la nouvelle génération de gestionnaire du sport et qui sort des grandes écoles. Le patron de la CAF est également accusé d’avoir fait des achats à hauteur de US 400.000 $ en automobile au Caire et au bureau de la CAF à Madagascar, comme son predécesseur, le Camerounais Issa Hayatou, à Youndé. « Nous avons estimé que lieu systématiquement des véhicules revenait très cher, d’où la décision d’en acquérir. Cela a été faite de manière transparente. Les sommes engagées par la CAF ont toutes été validées », a expliqué le Malgache. Sauf que les prix sont exhorbitants et il y a risque de surfacturation.  « Fahmy avait fait pression sur des employées égyptiennes afin de leur faire dire qu’elles étaient harcelées, ce qu’elles ont refusé de faire », se rappelle le président de la CAF. « Une plainte sera déposée par l’entreprise française contre Fahmy. Nous avons des dossiers sur lui. C’est pour cela que nous avons décidé de ne pas le conserver. Amr Fahmy ne quitte pas la CAF après un accord à l’amiable, mais il s’agit bien d’une révocation », a-t-il annoncé. La FIFA aurait décidé de mener une enquête et l’AGO de la CAF en juillet prochain au Caire pourrait être « chaude ». A moins que cela soit un coup d’épée dans l’eau.

 

Articles similaires

Fermer