AfriqueCAF

CAF : La Commission d’Arbitrage fait encore parler d’elle

Red - BN

La Commission d’arbitrage de la CAF, présidée par le Djiboutien Suleiman Waberi, fait une nouvelle fois la une des gazettes. En effet, après le Mali (dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019), c’est au tour du Horoya Conakry et de Simba club de saisir officiellement la CAF pour demander des explications. Le Horoya par la voie de son secrétaire général, Kroutiny Mady KABA, a envoyé une lettre de protestation au SG de la CAF Amr Fahmy, afin de « protester contre l’arbitrage partial et scandaleux du quator composé de : arbitre : Eric Arnaud Otogo-Castane (Gabon) ; assistant 1 : Issa Yaya (Tchad), assistant 2 : Moussounda Moutel (Gabon) 4e officiel: Mihindou Mbina (Gabon)» lors de la rencontre comptant pour les 1/4 de finale aller de la Ligue des champions Horoya Conakry – Widad Casablanca

(0-0). De leur côté, les Tanzaniens de Simba Club demandent des explications à la CAF après le changement pour « raisons techniques » des arbitres désignés dans un premier temps. « Ce brusque changement a fait naître beaucoup de spéculations en tenant compte que les nouveaux arbitres désignés sont surtout issus d’un pays voisin de la RDC (la Zambie), qui n’est pas située bien loin de Lubumbashi. C’est une inquiétude majeure pour nous» a écrit Simba dans un courrier adressé à la CAF. Rappelons que Simba et le TP Mazembe s’étaient quittés sur un nul vierge (0-0) lors des ¼ de finale aller, le week-end dernier à Dar Essalam. La manche retour est prévue pour ce week-end.

Fermer