Algerie

ALG : La délation, ce n’est pas de l’information

Red- ABL

Les appels du pied en direction de la FIFA pour rendre caduque l’Assemblée générale souveraine de la FAF qui en mars 2017, avait élu démocratiquement et à l’unanimité moins une voix, les nouveaux dirigeants du football national n’arrivent pas à convaincre l’opinion sportive. Le protocole a été respecté à la lettre. Le procès-verbal a été envoyé en son temps à la FIFA et ses fins limiers ont validé les élections et la composante du Bureau fédéral. Le document existe avec les félicitations du dynamique président Gianni Infantino. Il suffit de demander. Il reste le TAS, libres à ceux qui veulent y aller…Deux ans après cette validation, l’administration de l’instance internationale est bien au fait des manipulations et des enjeux qui cachent derrière cette grotesque campagne médiatique des coalisés. Elle connaît même l’instigateur principal qui veut la pousser à intervenir et installer un Comité de normalisation. Pourtant, cette structure a montré ses limites avec le Cameroun et surtout le Mali, causant un grand retard au développement de la balle ronde.

Appelons, un chat un chat. Il s’agit de délation. Elle ne peut être que méprisable et honteuse quand elle est relayée par des envieux qui font dans la jalousie et la haine. Ils écument les plateaux. Seuls et sans opposition, ils tentent vaille que vaille de profiter de la situation actuelle que traverse le pays pour semer la confusion et reprendre leurs privilèges perdus. Le coup d’envoi de cette campagne a été donné par le porte-parole de la JS Saoura, le sulfureux Mohamed Zerouati, sous le coup d’une longue suspension. Il en avait même appelé au « Président de la République qui représente notre père, à intervenir, nous devons avancer et non pas reculer», avait-il déclaré, toute honte bue. Connu pour faire partie du clan qui a conduit le football professionnel à la catastrophe par ses méthodes peu orthodoxes (corruption, provocation, intimidation, agression … ), il a choisi de tenir le rôle du «repenti», sachant qu’il n’a plus d’avenir au sein de la nouvelle famille de la balle ronde. La voie choisie par la nouvelle FAF, présidée par le créateur de l’académie du Paradou, Zetchi Kheïredinne est claire. Elle est dans la légalité et la compétence à la grande satisfaction de l’opinion sportive

AB. Lahouari

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité