Afrique

CAF : Les frondeurs s’attaquent à l’hégémonie marocaine

Red - ABL

Les cinq chefs frondeurs de la CAF dont le Sud Africain Danny Jordan, membre du Comex de la CAF et ex-président de l’organisation de la Coupe du monde 2010, ne cachent plus leur opposition à la gestion  « calamiteuse » du président de la CAF, le Malgache Ahmad. Leur objectif est de mettre fin à l’hégémonie du Maroc sur l’instance continentale à travers celui qu’il considère comme le gourou du Malgache en le mettanten minorité au sein du Comex, soit en organisant une assemblée générale élective, conformément aux statuts. Les cinq chefs frondeurs se sont donné rendez-vous, le 2 avril aux Awards de la Fédération du Nigeria où devrait se rendre le président de la FIFA ou sa secrétaire générale Satma Samoura. Le président de la CAF, Ahmad dont on avait annoncé sa présence a décidé de faire l’impasse. Une telle décision ne ferait certainement pas plaisir au premier vice-président, le Nigérian Amaju, Melvin Pinnick. De Doha où il a assisté à la Supercoupe entre le Raja Casablanca et l’ESTunis (2-1), il a préféré rejoindre sa famille au Maroc où il a élu domicile, en compagnie du Marocain Faouzi Lekdjaa et du Congolais Constant Omari.

 

 

Articles similaires

Fermer