Algerie

ALG : Un match à huis clos pour le CSC en C1

Red - AS

La commission de discipline de la CAF a imposé un match en Ligue des champions (C1) à huis clos au CS Constantine pour  « mauvaise organisation  contre le Club Africain. Il est reproché au club algérien les jets fumigènes à ses supporters. Le responsable des Vert et Noir, Tarek Aram, a jugé cette décision scandaleuse. “Cette décision est plus qu’aberrante. Sincèrement nous ne nous attendions pas à ce genre de sanctions, pour la simple raison qu’il n’y a pas eu de problèmes face au Club Africain. C’est de la hogra pur et simple”, a-t-il fait savoir. Et d’ajouter : “Personnellement je le dis aujourd’hui ouvertement : il y a des choses qui se passent au niveau du bureau de la CAF. En toute franchise, je suis plus que convaincu qu’il y a des mains tunisiennes, égyptiennes ou encore marocaines qui influencent certaines décisions.» La direction du CSC  a toutefois formulé un recours pour se défendre au niveau de la CAF pour essayer de lever la sanction et par la même occasion faire valoir ses droits : “Nous n’allons  pas nous taire. On va tout faire pour défendre les intérêts de notre club. Nous avons fourni à notre tour un recours pour démentir tout ce qu’a été mentionné dans le rapport de la CAF contre nous. Du coup, nos supporters n’ont pas jeté de fumigène mais ils n’ont fait  que répondre à la provocation des supporters tunisiens qui ont utilisé des fumigènes, nous avons toutes les preuves qui nous innocentent”, souligne  le responsable des Sanafir, Tarek Arama.

 

Articles similaires

Fermer