Mondial/CAN

LDC : Ibonge raconte le calvaire de Dar Es Salam

Le coach de l’AS Vita Florent Ibenge a raconté l’accueil cauchemardesque reçu par les Dauphins Noirs lors de leur déplacement à Dar Es Salam pour affronter le Simba (1-2), pour le compte de la 6eme journée du groupe D de la Ligue des Champions africaine (C1), « La veille du match pour s’entraîner, on a dû se battre. Ils n’ont pas voulu qu’on rentre au stade, ils ont laissé notre bus dehors et il y a eu des échauffourées, raconte l’entraîneur du Vita. « Le jour du match, on n’a pas pu accéder à notre vestiaire parce qu’il avait été aspergé par je ne sais quelle substance. C’est d’ailleurs le coordinateur de la CAF pour le match qui est venu pour accueillir pour nous dire de ne pas entrer dans le vestiaire. Il l’avait lui-même ouvert le vestiaire et constaté que ce n’était pas possible d’y rester. On s’est habillés à même le sol, dans le couloir, avec quelques émanations qui sortaien du vestiaire. On a dû mettre des masques ! »

LA CAF SAISIE DU DOSSIER

Florent Ibenge dont les propos ont été relayés par 365.fr poursuit son récit : « Pendant le match, on a eu de l’eau piégée ». Quelques bouteilles sentaient fort, mais rien ne dit que toutes celles qu’on a eues ne contenaient pas une petite dose, qui fait que nous avons pu être fatigués. J’ai saisi les officiels de la CAF au moment où c’était flagrant. Sur un arrêt de jeu, deux joueurs sont venus me voir pour me demander de l’eau, un de mes joueurs et un joueur de Simba. Je leur ai donné chacun une bouteille. Les deux étaient piégées. Mon joueur a tout de suite recraché. L’autre, qui voulait se rafraîchir, s’est aspergé et a eu des problèmes au niveau des yeux ! J’ai donné les bouteilles au commissaire… » La Confédération africaine de football se serait saisie du dossier. A signaler que le Vita a été éliminé.

Red – AB

 

Fermer