Uncategorized

ALG : Le dirigeant, le joueur et la chicha

C’est une histoire récente durant ce mois sacré de Ramadan. Un dirigeant d’un club huppé de la Capitale algéroise à la recherche d’un défenseur avec un statut d’international, n’a pas trouvé mieux que de l’inviter à négocier un éventuel contrat. Après moult tractation, rendez-vous a été pris après la rupture du Jeûne dans un endroit chic, sur les hauteurs d’Alger. Mais arrivé sur les lieux, grande fut la surprise du joueur en constant qu’il s’agissait d’un Café-Chicha. En pénétrant, il vit à travers une épaisse fumée, le dirigeant affalé dans un sofa, un bec du narguilé sur les lèvres et aspirant avec beaucoup de sublimation le produit. Le joueur qui semble avoir beaucoup de personnalité s’est empressé de dire au dirigeant qu’il ne pouvait pas discuter dans un tel endroit. Que c’était une manière de lui manquer de respect. Et sans attendre une quelconque réponse, il s’en est allé non sans l’aviser, qu’il ne jouerait jamais dans un club qui possède de tels dirigeants. Ce dernier est resté bouche bée.-. (In Botola). .

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer