AfriqueCAFLes Infos

FIFA-CDC : Ahmad Ahmad ira-t-il à Doha ?

BN

Le retour d’Ahmad Ahmad, à la tête de la Confédération Africaine de football (CAF) et donc à la vice-présidence de la FIFA, devenu effectif au moins jusqu’au 2 mars prochain, plusieurs questions s’imposent. Si l’on sait déjà qu’il sera à Yaoundé le 5 février pour assister aux dernières rencontres du CHAN 2020 et remettre le trophée au vainqueur, son agenda demeure encore ouvert pour la suite des évènements. Un rendez-vous qui attire tout particulièrement l’attention des observateurs et des responsables : la Coupe du Monde des clubs dont le coup d’envoi sera donné demain (du 1er au 11 février 2021) à Doha au Qatar.

Son statut de vice-président (es qualité) de l’instance présidée par Gianni Infantino, devrait lui dérouler le tapis rouge à Doha, où faut-il le rappeler un représentant africain (Al Ahly) du Caire est en course. Il peut aussi être invité par le pays hôte le Qatar avec lequel il a signé en tant président de la CAF, un partenariat incluant notamment l’organisation de la super Coupe d’Afrique sur plusieurs éditions. Si la décision de faire l’impasse sur la CAN U20, en Mauritanie semble actée malgré le protocole de la CAF, la présence d’Ahmad Ahmad, à Doha s’écrit avec un gros point d’interrogation.

Au moment où nous publions cet article, plusieurs proches du président réhabilité, affirment n’avoir rien reçu de Zurich, quant à la présence ou pas du malgache à Doha. La FIFA ira-t-elle jusqu’à exclure un de ses vice-présidents ? Dans sa récente sortie médiatique, Contant Omari, avait mis en garde contre «les humeurs personnelles des gens.» avant d’expliquer que la FIFA et la CAF doivent «plutôt privilégier la relation. J’appelle à la sérénité relationnelle, une sérénité qui ne doit être utilisée pour faire passer les humeurs des uns et des autres.» avait lancé le Congolais. Un avertissement ?

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité